De Troyes jusqu’à l’aube

De Troyes jusqu’à l’aube dans ESCAPADE ET TERROIR hotel1

Il est 20h00, nous venons tout juste de déposer notre valise à l’hôtel, Aube oblige nous sommes descendus aux Comtes de Champagne, une adresse 2 étoiles, en plein centre. 20h30, Troyes est une jolie ville mais sous la pluie nous ne trainons pas et apercevons bientôt un endroit à l’air sympathique : Au Cœur du Bouchon qui n’est autre qu’un bar à… Champagnes ! C’était facile, mais néanmoins, les lieux dédiés au nectar pétillant ne courent par les rues. Nous entrons…Parquet en chêne clair, sofas en cuir blanc ou noir, toiles colorées aux murs sur fond blanc. L’endroit est frais et accueillant, le serveur nous reçoit très gentiment, nous installe et nous propose sa carte.

La spécificité du lieu est la découverte de producteurs « jeunes talents » ou « les prestiges de la semaine ». Ce soir, on nous propose de déguster trois appellations différentes pour la modique somme de 7,50€ dans la première catégorie : « chaque semaine les producteurs changent, je n’ai pas de stock, c’est un roulement permanent de dépôts de la part des producteurs donc pas de lassitude pour le client et des tarifs très attractifs», nous confie Eric Maillot, le responsable de l’établissement. Vous préférez à l’aventure les valeurs sûres, alors  vous goûterez « les prestiges de la semaine » à 8€ la coupe. Si vous n’êtes pas expert, c’est le moment entre ami(e)s ou en famille de jouer aux œnologues. Blancs de noirs, Pinots Meuniers, vieilles vignes… le lexique des vins de Champagne s’ouvre à vous. Côté bouche, on vous proposera de délicieux canapés aériens, salés ou sucrés de Florent Sourice (ancien élève de Pascal Caffet : meilleur ouvrier de France en 1989, champion du monde pâtissier chocolatier à Milan en 1995…).

Le Cœur du Bouchon est donc un endroit à noter d’urgence dans votre carnet d’adresses !

Retour à l’hôtel…L’endroit sous sa magnifique devanture en colombage, sa réception et sa salle à manger typiquement décorées est, en ce qui concerne une partie des chambres, encore en travaux. L’établissement a changé de mains depuis un peu plus d’un an, nous conseillons donc d’éviter les chambres côté rue pavée qui sont, malgré le cachet, assez bruyantes compte tenu des anciennes huisseries et de l’absence de double vitrage. Privilégiez celles situées côté cour ou la chambre n°1 ou, si vous venez entre amis, l’appartement qui est loin d’être dépourvu d’intérêt. Le lieu datant du XVIème est cependant très agréable ne serait-ce que par le dédale d’escaliers. La chambre coûtera de 70€ à 92€ pour deux personnes (un peu moins pour le célibataire) et l’appartement avec cuisine de 120€ à 140€ pour 6 personnes (donc seulement 20€ environ par personne !). Pour démarrer la journée, Les Comtes de Champagnes propose un petit déjeuner très copieux pour 9€. (avec7€  supplémentaires, l’hôtel vous propose un parking privé dans une cour fermée)

On se retrouve bientôt aux abords du marché et là on se dit : «  sacre bleu, c’est le marché de Dijon ! » Les halles sont identiques ou quasi : fromager, chocolatier, poissonnier, marchand de vin … tout y est ! On déguste quelques chocolats très fins et des pralinés de Pascal Caffet (on en parlait plus haut), pour reprendre le champion : « sans doute les meilleurs pralinés du monde !». Nos achats sous le bras, nous terminons notre tour des chalands par le Crieur de Vins avec un bout de chaource de la Maison  Pouillot.

Si tout ceci vous a ouvert l’appétit, je vous propose de nous suivre dans un restaurant tout à fait atypique de la capitale historique des Comtes de Champagne : Aux tables des peintres (encore un lieu à noter dans votre « gold list » !). Murs couverts de toiles en tout genre dans la première salle, peintures et sculptures dans la seconde. Des boites de crayons sont à disposition des enfants qui souhaitent laisser une trace de leur passage ou pourquoi-pas, de ceux qui veulent payer la note façon Picasso ! On a bien compris qu’il s’agit là de la passion des propriétaires : Florence Carina Cornelissen et Pierre Lotz,  tous les deux artistes peintres. Pierre nous avoue : « lorsque le service touche à sa fin, il arrive que je prenne les pinceaux et me mette au chevalet ». Toutes les œuvres présentes dans ce lieu sont celles des deux complices. Côté assiette, on se régalera avec un petit menu à 12€ comprenant plat, salade, dessert et café. La formule est simple mais efficace et ce jour là, nous avons eu droit à la soupe de potiron avec assiette de fromages, jambon cru, pommes de terre, crudités et salade, tarte à la mirabelle. Il existe également un menu à 8€ pour les étudiants en semaine. La salle était comble ce jour-là et Florence nous disait : « On ne poussera pas les murs pour mettre plus de monde, nous ne presserons pas non plus les gens pour laisser leur place à d’autres, ici, on est aux tables des peintres, un lieu de détente et de plaisir avant tout ! » En partant, on découvre la cour qui, en été, doit être un formidable petit nid.

Les week-ends passent vite et les fêtes approchent alors plutôt que de repartir bredouille, profitez de votre passage à Troyes pour visiter les magasins d’usine. Troyes est la mère patrie de ce type de lieux depuis les années 60. Avec les Marques Avenue, Marques City et Mc Arthur Glen, vous aurez de quoi faire. Entre la mode, le sport, les chaussures et puis les articles de déco, le linge de maison, l’art de la table …on ne dénombre pas moins de 300 marques. L’intérêt? Les prix sont de 30 à 70% moins élevés à Troyes qu’ailleurs sur les mêmes enseignes! Le site de la ville de Troyes vous renseignera sur ces surfaces. Et puis, sur le retour, si vous avez des enfants, difficile de passer à côté de ce lieu incontournable sans s’y arrêter : vous l’avez sans doute compris, il s’agit de Nigloland dont nous vous parlions dans notre dernier numéro! Nous sommes en pleine période d’Halloween et pour l’occasion le parc a revêtu ses costumes les plus effrayants. Les monstres sont sortis, les citrouilles ont poussé comme des champignons, les zombies arpentent les allées du lieu à la recherche de sang frais et Thriller est devenu l’hymne du jardin des pourtant si gentils Niglos ! L’arrêt semble s’imposer d’autant que les décorations sont magnifiques et débordantes d’originalité. Et puis, ce sera sans doute la dernière fois que vous verrez ce parc sous cet angle car, dès fin 2013, Nigloland se dotera d’un « mega coaster » de chez Mack Rides, l’Eclair des Alpes, et de nouveaux équipements hôteliers (type village vacances). C’est donc une étape, un spectacle, à ne pas manquer pour les petits comme pour les grands.

texte et photos © Jérôme Gaillard

Pour aller plus loin :

La ville de Troyes : www.ville-troyes.fr

Le Comité départemental du tourisme de l’Aube : www.aube-champagne.com

 

L’Office du tourisme de Troyes : www.tourisme-troyes.com

L’hôtel les Comtes de Champagne : www.comtesdechampagne.com

Le musée d’art moderne : www.musees-troyes.com

Le musée de l’outil et de la pensée ouvrière : www.maison-de-l-outil.com

Les bons plans : Un webzine sur les magasins d’usines (infos pratiques, dates des soldes, les bonnes affaires…) : www.troyesmagusine.com

Magma vous recommande :

Au Cœur du Bouchon, 14 rue Colbert – Troyes : www.facebook.com/au.coeurdubouchon [MMM]

Pascal Caffet, les Halles du marché – Troyes : www.pascal-caffet.com [MM]

Nigloland : http://www.nigloland.fr [MMM]

Aux tables des Peintres, 23 rue des Quinze Vingts – Troyes : http://www.facebook.com/pages/Aux-tables-des-peintres/123334534370001 [M]

Attention à l’abus d’alcool, consommez avec modération

 

Retour au site

Laisser un commentaire

Euphonie |
Les escapades |
Le temps d'un scrap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lacroixderena
| Kakareil
| Dans les vignes