LE NORD DU PORTUGAL : PORTO…

The West Coast : le Portugal ! Cette ancienne contrée espagnole fut offerte au XIIème siècle, en guise de dote, par Alphonse VI, roi d’Espagne (pour simplifier) à Henri de Bourgogne lors de ses épousailles avec la fille du premier, Thérèse de León. Il y a donc du sang bourguignon dans les veines de nos amis portugais !

Magma, cet été, a donc planté sa banderole à Porto, une ville qu’il vous faudra visiter dans un premier temps pour comprendre ce qu’est le Portugal (Portus Cale). Vous y découvrirez la gentillesse de ses habitants et en particulier des restaurateurs (ils feront toujours tout pour que votre repas se déroule dans les meilleures conditions car, sachez le, au Portugal la cuisine est sacrée !), ses rues chatoyantes parées du fameux pavé que revêtent les rues de toutes les villes et villages du Portugal, les Azulejos (faïences aux motifs bleus, présents sur les murs des plus beaux monuments du pays) et puis bien sûr les vins en commençant inévitablement par le vin de Porto et les vins du Douro, le Vinho Verde et puis, un peu plus bas les vins de l’Alantejo. Si vous venez par le train (ce dont je ne doute pas !), vous descendrez directement dans l’une des plus belles gares européennes, la estação São Bento emplie d’Azulejos tous plus beaux les uns que les autres. Pour séjourner à Porto, différentes solutions : le camping, aux abords des plages ou, pourquoi pas, loger chez l’habitant. En effet, beaucoup louent leur maison ou une chambre pour la période estivale et cette solution peut se montrer assez économique. Evidemment , il existe de charmants hôtels et nous vous en avons justement déniché un petit de très bonne tenue en plein cœur de la ville historique, juste à côté du Coliseu Teatro de Porto, une des plus belles scènes portugaises de style Art Déco, à 10 minutes à pieds de la gare. La nuit ne vous coûtera guère plus cher qu’un Formule 1, en France : 45€ en couple, petit déjeuner inclus (petite astuce : en récupérant un flyer de cet  hôtel à l’office du tourisme de Porto vous ne paierez que 35€ !). Pour déjeuner ou dîner, la Ribeira (quai au bord du Douro) offre un large éventail de restaurants mais si vous cherchez une cuisine plus typique n’hésitez pas à vous enfoncer dans Porto et visez plutôt les petits restaurants où il n’y a que peu de touristes.

Puisque vous êtes au Portugal, pourquoi ne pas goûter à la morue (bacalhau) ? Elle se prépare grillée, en sauce, en salade, en omelette… avec une petite entrée de camarão (crevettes), les fruits de mers portent bien leur nom ici et présentent des saveurs réellement exquises. Tout cela accompagné d’un petit vinho verde, un vin jeune et pétillant, très désaltérant et peu alcoolisé (9 à 11° en général) se consommant très frais. On vous le proposera autour de 8€ la bouteille et nous vous conseillons Ponte de Lima, Cruzeiro dos Arcos, Muralhas de Manção ou tout simplement le vin de la maison qui vient souvent d’un petit producteur du coin ! Si vous avez opté pour Vitella (du veau) et que vous voulez rester classique et fidèle au vin rouge, je vous conseille les yeux fermés un Monte Velho (vin de l’Alantejo), un véritable régal, en rouge comme en blanc, vous l’aurez autour de 14€ la bouteille. En dessert, optez pour un fruit, vous redécouvrirez le vrai goût de l’orange, du kiwi ou de la poire.

Si vous voulez passer plus de temps dans les visites ou à la plage que dans les restaurants une petite Francesinha fera l’affaire (sorte de croque Monsieur amélioré avec des saucisses grillées, du fromage coulant et une sauce à la recette secrète : petit estomac s’abstenir !) accompagnée de « uma cerveja » Super Bock (la bière nationale). Le temps est quelquefois un petit peu brumeux au bord de l’Atlantique, en matinée, alors privilégiez le shopping et les visites jusqu’à midi puis dirigez vous vers la plage. Le site de Vila Nova de Gaia, face à Porto, de l’autre côté du Douro, vous offre d’innombrables possibilités pour vous baigner, la praia da Madalena reste le meilleur endroit pour ne pas trop s’éloigner des caves de Porto que vous pourrez visiter jusqu’à environ 19h. Les Caves du Porto Cálem, un des plus célèbres vins du Portugal, vous proposent tous les jours à 18h30 (sauf le lundi) une visite des chais, avec dégustation de vins de Porto, suivie d’un spectacle de Fado, une façon originale de s’imprégner de l’esprit du pays.  En flânant sur la Ribeira, vous croiserez sans doute le chemin des barcos rabelos (embarcations chargées de charrier les fûts de Porto de la vigne aux caves et qui aujourd’hui vous font découvrir Porto du Douro) et passerez sous le pont Eiffel, une autre réalisation du maître qui, quelques années en arrière, était le terrain de jeux des titis Portuense qui se jetaient du pont dans de grosses chambres à air pour se rafraichir.

Bonne visite !

Une petite chose encore, à Porto il fait beau d’avril à octobre, la pluie c’est pour l’hiver !

 

teste et photos copyright Jérôme Gaillard

 

 

Office du tourisme portugais : www.visitportugal.com

Office du tourisme de Porto : www.visitporto.travel

Hôtel O escondidinho (à côté du Coliseu) : www.residencialescondidinho.com.pt

Fado in Porto (Caves de Calem): (00 351) 223 746 672 / www.calem.pt

Balade à bateau (Rabelos do Douro) ou croisières sur le Douro :

Douroacima : www.douroacima.pt

Porto city Train : www.livingtours.pt

Restaurant Chez Lapin : (00 351) 222 080 677 www.issimo.pt

Retour au site

 

Laisser un commentaire

Euphonie |
Les escapades |
Le temps d'un scrap |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lacroixderena
| Kakareil
| Dans les vignes